i don't love you, like i did, yesterday ✖ nikolas calixte kane-brenann
Origins of Poudlard

Poudlard au temps des fondateurs
 
Genesis RPG  AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  Topsite  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
En décembre, le staff de "Genesis RPG"
vous donne rendez vous sur sa nouvelle création :

ONCE UPON A TIME RPG




Envolez-vous vers le NOUVEAU forum RPG sur "Once Upon a Time".
Embarquement sur le bâteau du capitaine Crochet prévu pour Décembre 2013 !

Et dès à présent, toutes les informations, réservation d'avatars, recrutement...
sur notre page facebook !!


~~~ Le plus important n'est pas combien de temps a duré un forum,
mais le plaisir qu'on a pris à y participer et les amis qu'on s'y est fait !

Depuis Mai 2005 : "Universal Stargate" - "Deathly Hallows RPG" -
"Celebrity Nous les Fans" - "Atlantis Univers" - "Avengers Now" -
"Deathly Hogwarts" - "X Men Reborn"...

Décembre 2013 : "Once Upon a Time". En route vers les 9 ans de
"Genesis RPG" ! ~~~

Partagez | 
 

 i don't love you, like i did, yesterday ✖ nikolas calixte kane-brenann

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: i don't love you, like i did, yesterday ✖ nikolas calixte kane-brenann   Jeu 23 Aoû 2012 - 12:00







and without you is how I disappear
and live my life alone forever now.
SURNOMScal la plupart du temps.
DATE DE NAISSANCEquatorze octobre mille quatre cent quatre-vingt sept.
LIEU DE NAISSANCElondon, england.
.

INTROSPECTION


<
PARENTS : sa mère est décédée à sa naissance et son père s'est suicidé quand Calixte avait 5 ans. AUTRES : une chouette nommée Light
.

RACONTE TON PASSE


« Calixte,

Quand tu liras ces lignes, je veux que tu saches que je t'aime énormément et je sais que je ne serais sûrement plus là. Mais je pense que tu as besoin de tout savoir, car quand je te laisserai à ta tante, tu ne me verras plus jamais. Cette lettre est surtout pour plus tard, quand tu te sentiras prêt à la lire. J'espère que tu fais le bon choix en la lisant. Commençons par le commencement.
Quand ta mère Jessalyn et moi nous nous sommes rencontrés, nous avions 16 ans, et nous étions deux jeunes sorciers étourdis, pas très doués tous les deux en magie, mais qui savaient néanmoins ce qu'était l'amour. Beaucoup de personnes tournaient autour d'elle, et ça me rendait fou de rage intérieurement. On se lançait de petits regards intimidés, comme si nous avions peur de parler l'un à l'autre. Moi je restais avec mes amis, et elle avec ses amies, généralement. Son sourire était magnifique, et j'adorais contempler ses cheveux roux court à la garçonne. Quand son visagee s'illuminait, j'avais l'impression que tout s'éclairait autour de moi, et que plus rien n'existait à part elle. Je l'ai aimée dès le premier jour, si tu savais mon fils. Finalement, elle me remarque enfin et nous sortons ensemble pendant des années, jamais une de mes relations n'avait duré autant de temps. Nous nagions dans le parfait bonheur, nos parents se connaissaient déjà et même si nous savions que nous étions sorciers tous les deux, ils nous l'avouèrent peu de temps après. Nous fîmes semblant d'être étonnés, puis nous restions des heures entières ensembles. Nous avions de nombreux points communs, comme la musique. Ta mère jouait étonnament bien du piano et du violon, et moi je jouais de la guitare et de la basse. Nous étions fais pour nous accorder. Quelques années plus tard, nous décidons de nous marier. Ce fut magnifique, et elle était éblouissante dans sa robe blanche aux décorations rouges et ses yeux légèrement maquillés brillaient d'excitation. Nous nous sommes dit un magnifique "Oui" c'était juste sensationel. Nous passâmes notre lune de miel en France, à Paris. Je m'en souviendrais toute ma vie, tu sais. Les Champs Elysées, c'était si beau la nuit, de se balader ainsi. Je suis sûr que tu auras l'occasion d'aller voir, avec ta tante. Oui, j'ai dis à ta tante que si il m'arrivait quelque chose, elle aurait ta garde, et elle a accepté. Tu l'as remerciras quand tu auras fini de lire. Le temps passait, puis nous avons appris que ta mère était enceinte. Nous étions fous de joie. Je voulais un garçon, pour qu'il soit comme moi (mais pas trop non plus!). Purée, que tu as été long ! Mais tu es enfin arrivé, 9 mois, 9 mois passés à t'attendre (et à voir ta mère élargir)!
Mais pour venir gâcher notre joie, ta mère eu une hémoragie pendant l'accouchement. Elle mourru en te mettant au monde, Calixte. Ta tante a dû te l'expliquer. J'étais effondré. Je te regardais sourire, toi qui ne te rendait compte de rien. J'étais si malheureux. En écrivant ce passage, mes larmes coulent sur la table. Tu étais si beau, et tu allais devoir vivre sans mère. Et sans père. Je t'ai éduqué jusqu'à l'âge de 5 ans. Calixte, tu étais un enfant merveilleux, tu me rendais quelque fois le sourire, mais tes "Pourquoi j'ai pas de maman ?" me déchiraient le coeur. Ce n'était pas de ta faute, tu avais l'âge. Quand je t'ai laissé chez ta tante, tu t'en souviens peut-être, je t'ai regardé droit dans les yeux et je t'ai dit "Je t'aime Nikolas Calixte Kane Brenann. Papa pars très loin. N'oublie jamais que tu n'es jamais seul, mon garçon." J'avais trouvé comme excuse que je partais en voyage, trouver un travail. Mais non. Après cela, je suis rentrer à la maison, j'ai fermé tous les volets. J'ai regardé la grande photo de ta mère, celle qui était dans le salon dans un cadre immense, et je me suis mis à écrire cette lettre avec la simple pensée que j'allais détruire ta vie, mais que j'allais rejoindre la personne qui m'a rendu le plus heureux. Mon acte est si égoïste, n'est-ce pas ? Mais n'oublie pas, n'oublie pas que je t'aime, et que je suis sûr que ta mère aurait été la femme la plus heureuse avec toi comme fils.
Je t'aime.
Peter Franklin Brenann, ton père. »

Le regard horrifié que je portais à cette lettre était tout simplement désastreux. Les larmes montaient, tombaient, et inondaient la lettre tâchée de sang. J'étais seul (réveillé), dans ce dortoir de Poulard, éclairée par la lueur des bougies que j'avais allumé précédemment . Cette lettre avait été laissée par ma tante, dans ma valise, avant qu'elle parte m'emmener dans cette école de magie. Jamais je n'aurais pensé qu'il aurait pu me laisser quelque chose d'aussi.. d'aussi explicatif. Ma tante n'a dû pas la lire, étant donné que l'enveloppe était fermée, et que l'écriture sur celle ci "A mon fils, lis-le quand tu seras grand." est identique à celle de la lettre. Je pense que je n'aurais pas compris avant. Moi qui croyait être orphelin de naissance.. Je ne l'avais été qu'à partir de 5 ans. C'est donc pour ça qu'elle allait tous les jours au cimetière.. Pour y voir son frère.. et sa belle-soeur en occurance. Je n'y avais jamais été moi. Mais je pense que dès les prochaines vacances, j'irais.. Elle m'avait toujours dit que j'avais le courage, l'intelligence et la solitude de mon père, à son âge.. Posant la lettre dans ma valise, je me couche dans mon lit et verse une larme avant de dire "Je vous aimes" à voix haute, en espérant qu'ils m'entendent. Puis, je m'endors..
.

MAGIQUEMENT VOTRE


BAGUETTE : bois de noyer, crin de sombral, 30,78 cm
COMPETENCES : il sait faire de nombreuses choses, il sait cuisiner, faire du patinage artistique, jouer de la guitare, du piano, et de la basse. ÉPOUVANTARD : il a toujours eu peur des abeilles.
.

DERRIERE L'ECRAN


AVATAR CHOISIgerard way
AUTRE COMPTE ?nop
PERSONNAGE ISSU DE POSTE VACANT ?nop
QUESTIONSalex is back Arthur
COMMENT AVEZ-VU CONNU LE FORUM ?merci aux publications de mick le moustique et de juh chou sur facebook :') ♥️.


Dernière édition par N. Calixte K.-Brenann le Lun 27 Aoû 2012 - 14:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
i don't love you, like i did, yesterday ✖ nikolas calixte kane-brenann
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]
» I love America

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins of Poudlard :: Les Rouages Rudimentaires :: De vous à nous :: Oubliette des Fiches-
Sauter vers: